FREDON FRANCHE COMTÉ
Bandeau

Conseils de lutte

La lutte contre les bioagresseurs des végétaux peut être de différentes échelles, individuelle, ponctuelle, pérenne, ou collective, en fonction de leur virulence, persistance, ou capacité à être épidémique.

Avant toute décision d'actions, un phytodiagnostic est nécéssaire. Il déterminera la ou les cause(s) primaire(s) des symptômes, facteurs déclanchants ou agravants. Ainsi le traitement d'un symptôme secondaire ne reglera pas la cause initiale, mais pourra par contre attenuer certaines nusiances comme un défaut d'esthetisme.

Exemple: la fumagine sur feuille réduit la capacité photosynthétique de la feuille, et dénature le coté ornemental de la plante. La cause primaire de la présence de ce champignon, est l'excretion de mielat le plus souvent par les pucerons.

Un fois la cause primaire identifiée, un panel de lutte peut être envisagé: amélioration des conditions agronomiques, tailles sanitaires, lutte biologique, lutte intégrée, piégeage, rétablissement d'un environnement favorable, traitement phytosanitaire si possible avec des produits phytopharmaceutiques de faible impact pour la santé humaine et l'environnement.

Parfois un nuisible peut impacter toute une filière ou tout un environnement. Sa lutte passe donc par une action collective seule capable de reduire ses nuisisances. C'est le fondement des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (GDON). Des personnes se rassemblent (particulier, agriculteurs, collectivités) pour faire face ensemble à une même problématique. Ce GDON est reconnu par les autorités (Code Rural) et certaines luttes appliquées peuvent être réglementaires. Les instances sanitaires régionales peuvent reconnaitre certains plans d'actions et ainsi des soutiens techniques ou financiers peuvent être sollicités.

La plupart du temps, la lutte contre les bioagresseurs des végétaux est de la responsabilté individuelle du détenteur de la plante. Mais certains bioagresseurs, pour lesquels peu de moyens de curatifs existent, présentant des caractères épédémiques et des risques pour des filières agricoles, environnmentales ou de santé publique, sont réglementées par l'union européenne et l'Etat Français. il s'agit ici, de la responsabilité de l'Etat de surveiller ces bioagresseurs et de faire appliquer des mesures de lutte obligatoire d'interet général. La FREDON, en tant qu'Organisme à Vocation Sanitaire du Végétal (reconnaissance par le ministère de l'Agriculture), participe pleinement aux controles de ces nuisibles réglementés.

La lutte individuelle ou collective doit s'adapater à chaque situation. La FREDON saura identifer vos besoins et vous proposer des solutions adaptées.

 

Exemple de lutte collective: campagnol, ambroisie, corbeaux, frelon asiatique, variole du prunier- Sharka PPV,  flavescence dorée de la vigne.

 

L'indentification de la cause de ce dépérissement sur buis de bordure, déterminera les conseils de lutte.

FREDON : Fédération RÉgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles
Nos actualités  ::  Abonnement à la lettre d'information  ::  Rechercher  ::  Nous contacter  ::  Liens utiles  ::  Nos partenaires  ::  Plan du site  ::  FAQ