FREDON FRANCHE COMTÉ
Santé du végétal
Environnement / eau
Espace non agricole
Santé publique
Agriculteurs
Particuliers
Collectivités
Professionnel du paysage
Bandeau

Nos actualités

Ambroisie
Le 19/11/2018
 
L'heure de la coupe : des modèles de populations révèlent comment tondre de manière rentable l'ambroisie commune, une invasive

Un article intéressant :Time to cut: population models reveal how to mow invasive common ragweed cost-effectively. Neobiota, 8 janvier 2016, Vol. 39, p. 53 - 78 (26 p.) [L'heure  de  la  coupe  :  des  modèles  de  populations  révèlent  comment  tondre  de manière rentable l'ambroisie commune, une invasive]

 

Résumé :

Les bords des routes constituent un habitat important pour l’ambroisie en facilitant la dispersion des graines. Réduire la taille des populations riveraines est donc essentiel pour confiner cette espèce hautement allergène. Cet article cherche à déterminer le rapport coût-efficacité des régimes de tonte dont la fréquence et le calendrier varient, en analysant les effets au niveau de la population et les processus démographiques sous-jacents. Nous avons construit des modèles de population paramétrés par des données démographiques pour quatre populations de référence non gérées à travers l'Europe en deux ans. Nous avons intégré les effets de quatre régimes de fauche expérimentaux le long des routes autrichiennes sur les caractéristiques de performance des plantes sur cinq ans et des données expérimentales sur la viabilité des semences après la fauche. Les quatre régimes expérimentaux ont réduit les taux de croissance intrinsèque de la population projetés par rapport aux témoins non gérés en réduisant la hauteur de la plante et la viabilité des graines, contrecarrant ainsi une fécondité accrue dépendante de la taille. Le régime prédominant en Autriche à deux fauches (couper pendant la croissance végétative, ici en juin et juste avant le mûrissement des graines, ici en septembre), a été le moins bon et la réduction était principalement due à la réduction de la viabilité des graines après la deuxième fauche. L'efficacité des deux meilleurs régimes expérimentaux était principalement due à la fauche juste avant la floraison des femelles (ici en août) en réduisant considérablement la hauteur de la plante adulte finale et en réduisant ainsi le nombre de graines. Les tendances étaient cohérentes parmi les populations et les années de référence. Cependant, les régimes réduits en dessous du niveau de remplacement varient selon la population, l'année et le taux de survie des semences dans la banque de sol. Notre modèle a permis de projeter les effets de cinq régimes théoriques de tonte avec des combinaisons de fauches non testées. En traçant les relations de coût pour tous les régimes, nous avons identifié les systèmes les plus rentables pour chaque fréquence de fauche (1 à 3 fauches). Ils comprenaient tous la fauche juste avant la floraison de la femelle, soulignant l’importance de la fauche en ce moment (ici en août). Nos travaux traitent de la pertinence d'une approche de modélisation pour la démographie d'une espèce annuelle avec une banque de semences, de l'importance de la viabilité des semences pour évaluer les effets de fauchage, de l'utilisation de modèles de population pour la conception de régimes de fauchage rentables.

Nous avons montré que l’effet d’un régime de tonte sur la taille de la population d’ambroisie n’était pas simplement fonction du nombre total de réductions, mais dépendait énormément du moment choisi pour les réductions suivantes. Par conséquent, moins de fauches mais à des moments plus opportuns peuvent réduire plus efficacement la taille de la population le long des routes que les régimes comportant un plus grand nombre de fauches.

 

 
FREDON : Fédération RÉgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles
Nos actualités  ::  Abonnement à la lettre d'information  ::  Rechercher  ::  Nous contacter  ::  Liens utiles  ::  Nos partenaires  ::  Plan du site  ::  FAQ