FREDON FRANCHE COMTÉ
Bandeau

Bulletin Santé du Végétal Jardins Espaces Végétalisés et Infrastructures (ex Zone Non Agricole)

                     

Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l’appui financier de Agence Française pour la Biodiversité, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto II

Consulter directement le Bulletin Santé du Végétal JEVI ICI ou sur le site de la DRAAF.

Historique et origine

Les Avertissements Agricoles se sont progressivement arrêtés depuis 2008, suite à la mise en place de la Réforme Générale des Politiques Publiques (RGPP).

Ils étaient gérés par le Ministère de l'Agriculture au sein des DRAAFs (Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Foret) pour l'ensemble des régions françaises. Leurs objectifs étaient d'informer les agriculteurs sur l'état  parasitaire des cultures à des fins d'information et de raisonnement des traitements phytosanitaires via des observations à la parcelle. Ces dernières étaient réalisées soit par des agents des ex- SRPV (DRAAF), soit par la délégation de service public aux agents des Fédérations Régionales de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON).

Par la RGPP, l'Etat souhaite maintenir une surveillance biologique du territoire (obligation de l'Union Européenne, et des accords commerciaux internationaux de végétaux et de produits végétaux), en mutualisant les observations phytosanitaires entre les acteurs de l'ensemble des filières du végétal.

En 2007, le Grenelle de l'environnement a souligné l'importance de cette surveillance mais a apporté un objectif supplémentaire de réduction de 50 % si possible de l'utilisation de produits phytosanitaires afin de préserver la qualité des ressources en eau dans le cadre du plan « Ecophyto 2018 ». À ce titre, l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) perçoit la redevance sur les pollutions diffuses issue de la vente des produits phytosanitaires. Cette redevance finance les 9 axes du plan « Ecophyto 2018 » et notamment l'axe 5 : « Renforcer les réseaux de surveillance des bio-agresseurs », objet du Bulletin de Santé du Végétal (BSV). Cet axe est en partie financé par des crédits résultant de l'augmentation de la redevance pour pollution diffuse assise sur la vente des produits phytopharmaceutiques. Ces crédits permettent de prendre en charge au niveau régional le financement des animateurs de filière, la coordination inter filière et les frais d'analyse et de petit matériel.

  DRAAF-SRAl ; Ex-SRPV : Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt - Service Régional de l'Alimentation ; ex-Service Régional de la Protection des Végétaux, mutation suite à la Réforme Générale des Politiques Publiques.

 

Objectif du Bulletin de Santé du Végétal

Le principe des BSV est de mieux raisonner l'utilisation des produits phytosanitaires par une meilleure connaissance de l'épidémiologie des nuisibles des végétaux en passant par des observations régulières des plantes les plus sensibles. Ainsi, une meilleure surveillance permettra de mieux utiliser les produits phytosanitaires et ainsi de réduire les quantités utilisées pour la défense des végétaux.

 

Contenu

Le BSV fait état de la situation phytosanitaire des végétaux à un instant T suivis par le dispositif.

Il décrit l'état épidémiologique des nuisibles et donne si possible une analyse de risque. Il permet de mieux appréhender le risque sanitaire pour la gestion des végétaux concernés en fonction de la situation phytosanitaire du site. Il peut contenir des messages réglementaires, prophylactiques et de lutte alternative mais aucune prescription. Cette dernière pourra se faire sur la base des données du BSV par les prescripteurs.

 

Parution gratuite

Une synthèse des observations est réalisée périodiquement par l'animateur filière (désigné par le comité régional d'épidémiosurveillance présidé par la Chambre Régionale d'Agriculture sous le contrôle de la DRAAF-SRAl ; ex-SRPV) sous forme d'un bulletin mis en ligne gratuitement sur internet et diffusé en premier lieu par mailing aux observateurs du BSV.

Disponible sur le Site de la DRAAF-BFC : BSV-DRAAF  et sur notre site en cliquant ici

À ce jour, Cinq filières végétales sont concernées : filière grandes cultures, filière vigne, filière pomme de terre et filière prairie. Le BSV Jardins Espaces Végétalisés et Infrastructures JEVI, complète le dispositif couvrant ainsi l'ensemble du territoire dans notre région.

 

Lecteurs du BSV

Le BSV JEVI Jardins Espaces Végétalisés et Infrastructures est dédié à l'ensemble des professionnels du paysage et à toute personne réalisant un entretien ou une gestion de peuplements végétaux.

- Prescripteurs en espaces verts

- Conseillers - vendeurs

- Service espaces verts de collectivités (communes, Conseils Départementaux)

- Entrepreneurs paysagistes

- Arboristes-grimpeurs

- Gestionnaires de parcs privés ou naturels

- Particuliers

 

Partenariats

- Chambre Régionale d'Agriculture BFC : présidence du comité régional d'épidémiosurveillance, animation interfilière.

- DRAAF-SRAl BFC : cohérence et contrôle de second niveau.

-  Communes / Collectivités / Professionnels de l'espace vert ou des végétaux d'ornement : réseau d'observateurs, retour d'expérience, signalement d'anomalie phytosanitaire.

- FREDON Franche-Comté et FREDON Bourgogne : animation de la filière JEVI, diagnostic, synthèse des données, édition des bulletins.

Des conventions de partenariat officialiseront les différentes collaborations.

 

L'organisation

Réseau d'observateurs

Le réseau d'observation doit être distribué sur l'ensemble de la région pour refléter au mieux la situation parasitaire de l'ensemble du territoire de la Bourgogne Franche-Comté.

Chaque observateur pourra cocher dans un questionnaire les végétaux et/ou les nuisibles les plus problématiques pour son secteur (liste ci-après). Le résultat de cette enquête établira la liste des végétaux et nuisibles à suivre en région.

Une formation à la biologie et au suivi sera proposée aux observateurs (identification, cycle biologie, utilisation de pièges, période d'observation en fonction de la phénologie et du stade du nuisible).

Un guide d'observation et une grille d'observation seront distribués. Chaque observateur choisira le ou les végétaux dont il souhaite faire le suivi et bénéficiera de l'appui technique de l'animateur du BSV JEVI (soutien au suivi, diagnostic sur site, complémentaire, analyse laboratoire possible, échange technique). La signature de la charte de l'observation officialisera l'appartenance au réseau.

Du matériel technique dédié aux différents suivis pourra être confié à l'observateur (piège de parcours de la processionnaire du Pin, piège chromatique, piège à phéromone, loupe, pince, boite à insecte, ...)

 

Une observation par mois,

Une grille Excel d'observation, ciblée au nuisible choisi et à la période d'observation, sera envoyée à l'observateur par courriel ou remis lors de rencontre.

Le temps moyen par observation a été estimé en 2013 à 35 min par mois d'observation. Il peut être supérieur en fonction du nombre de suivis choisis. Le fichier d'observation Excel ou la grille d'observation papier sont remplis par l'observateur, puis envoyés par courriel ou par fax à l'animateur filière.

En cas de doute sur un symptôme ou sur un nuisible, l'observateur peut contacter l'animateur filière pour confirmer le diagnostic (déplacement possible et budget analyse prévu).

Memento et protocole de l'observateur du BSV ZNA et Protocole d'obervation JEVI Harmonisé 2018

 

Exemples d'observation :

-        Tigres du Platane

o   De janvier à mai : Nombre sous 10 cm² de rhytidome

o   D 'avril à août : comptage sur 25 feuilles

-        Rosiers

o   Tâche noires : observer 5 rosiers, (toujours les mêmes) : note de présence de 0 à 5.

o   Pucerons : idem, en précisant le type de puceron (vert, noir, gros, petit), la présence de fumagine, et la variété hôte.

-        Dépérissement et pyrale du Buis

o   Absence / Présence

o   Intensité note sur 5

-        Processionnaire du Pin

o   Absence / Présence

o   Bouquets d'aiguilles dévorés et pré-nid

o   Fréquence d'arbre avec pré-nid et nid d'hiver

o   Possibilité d'établir la courbe de vol dans les zones à processionnaires (piège à phéromone)

o   Date de début de procession

 

Enquête de satifaction

Une enquête de satisfaction permet de recueillir vos avis, mise en ligne ou en format imprimable

 

Avantage/inconvénient de faire partie du réseau d'observateurs

 

Avantages

Inconvénients

Faire partie d'un réseau professionnel de santé du végétal

-         Connaître la situation parasitaire avoisinante (-> devancer les attaques)

-         Contact régulier avec des professionnels dans le domaine de la santé des plantes

-         Bénéficier de diagnostics et de conseils supplémentaires (avis tiers avec analyse possible)

-          Être au cœur et être acteur de l'information phytosanitaire et participer à la surveillance biologique du territoire

-         Être reconnu au sein de sa commune ou de son entreprise

Avoir du temps disponible (1h par mois)

-         Relationnel (contact, choix des végétaux)

-         Au min 35 min par mois de suivi

( observation saisie, envoi mail)

-         ½ jour de formation

 

Optimiser sa connaissance et sa gestion

-         Être formé sur les nuisibles et les seuils de nuisibilité

-         Juger de la pertinence d'appliquer une méthode de lutte

-         Partager des connaissances et des points de vue

S'organiser

-         prévoir le temps d'observation dans son temps de travail au sein d'une équipe

-         prévoir un suppléant dans l'équipe pour faire face aux absences

-         signer la charte de l'observateur

 

Connaître pour conseiller

-         l'état sanitaire donne de précieux arguments pour une gestion du parasitisme

-         paysagiste - expert - vendeur conseiller, équipe d'entretien

 

 

Exemple de résultats

Courbe de Vol 2012-2013 de la Mineuse du Marronier

 

Pour signaler une anomalie phytosanitaire, faire partie du réseau d'observateur contacter :

Laurent Rebillard, lrebillard@fredonfc.com, 03 81 47 79 23.

publications associées


> BSV JEVI n_03 du 14 06 2018
FREDON : Fédération RÉgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles
Nos actualités  ::  Abonnement à la lettre d'information  ::  Rechercher  ::  Nous contacter  ::  Liens utiles  ::  Nos partenaires  ::  Plan du site  ::  FAQ